Veilleconstruction.be

La Sagrada Familia : un permis met fin à une longue construction illicite !

Sagrada-Familia-columnas-nave-central-by-Poniol60

Mis à l’amende l’année passée pour défaut de permis de bâtir, le projet de la Sagrada Familia vient de voir sa situation régularisée : 36 millions d’euros et 137 ans plus tard … 

Il y aurait bien eu permis en 1885 mais une fusion l’a rendu caduc. Une nouvelle demande aurait dû être introduite après l’absorption du village de Sant Martí de Provençals par Barcelone. Le manquement a fini par refaire surface et des négociations ont été entamées entre la ville et les autorités ecclésiastiques. Elles se poursuivent pendant 2 ans et se concluent, en 2018, sur une amende (ou plutôt une contribution financière) de 36 millions d’euros dont le paiement s'étale sur 10 ans avec, en contrepartie, la délivrance d’un permis en bonne et due forme.

Cette manne céleste remboursera les frais subis par la ville suite au chantier et le solde sera utilisé pour améliorer les infrastructures et la mobilité autour de la basilique, celle-ci attirant plus de 4 millions de visiteurs par an. L’afflux de touristes génère de nombreux désagréments et exacerbe le mécontentement des habitants. Les aménagements urbanistiques et l’amélioration de l’offre de transports en commun seront les bienvenus pour adoucir les angles.

137 ans après le début des travaux, la situation est enfin régularisée, le permis vient d’être délivré, avec une durée de validité de 7 ans. L’objectif est de finaliser le chantier pour 2026, date anniversaire de la mort de Gaudi. 

L’architecte catalan Antonio Gaudi a repris en 1883 un chantier déjà commencé depuis un an. La lenteur, toute relative, du chantier s’explique par les modifications survenues en cours de projet, la mort de l’architecte en 1926, la perte des plans pendant la guerre civile espagnole, l'obligation de reconstitution (la plus fidèle possible) par une équipe d’architectes d’après les dessins et maquettes, la difficulté de trésorerie lorsque les dons privés, seule source de financement avec le tourisme, se sont raréfiés, … Aujourd’hui, l’équipe pluridisciplinaire en charge du projet exploite les technologies les plus innovantes : drone, impression 3D, scanner, réalité virtuelle, … tant pour construire les dernières des 18 tours que pour les travaux de nettoyage et de restauration déjà nécessaires sur les parties les plus anciennes.

 

Sources :

- « Sagrada Familia agrees €36 million payment after building for 136 years with no permit », India Block, 23/10/2018, www.dezeen.com
- « Sagrada Família to Pay Off $41 Million Debt to Barcelona for Building Permits », Eric Baldwin, 22/10/ 2018, www.archdaily.com
- « La Sagrada Familia Granted Building Permit after 137 Years », Niall Patrick Walsh, 11/06/2019, www.archdaily.com
Source des photos utilisées à titre d’illustration :
- « Côté ouest de la Sagrada Familia, Barcelone, Espagne », Bernard Gagnon (travail personnel), 20/09/2009, Creative Commons Attribution-Share Alike 3.0 Unported, 2.5 Generic, 2.0 Generic and 1.0 Generic license, commons.wikimedia.org
- « Vista interior de las columnas que forman la nave central », Poniol60 (travail personnel), 24/01/ 2011, Creative Commons CC0 1.0 Universal Public Domain Dedication, commons.wikimedia.org
Leur utilisation n'engage en rien l'auteur sur un soutien ou un entérinement éventuel du contenu de l'article.

 

Suivez notre magazine Flipboard

Rapports de veille