Veilleconstruction.be

Une nouvelle vie pour les déchets de polystyrène grâce à deux chimistes chiliennes

Le polystyrène expansé (frigolite) est un produit très présent au quotidien qu’il soit utilisé en emballage ou pour de l’isolation. Mais lorsqu’il faut le jeter, que devient-il ?

La solution la plus simple est de le brûler. Certains vous diront même que le choix est durable parce que l’énergie produite peut être réutilisée. Et c’est peut-être l’unique porte de sortie s’il est souillé. A partir du moment où les filières de collecte existent, d’autres solutions sont possibles : intégration à la fabrication de matières plastiques, de mortier ou sa propre fabrication.

Une startup chilienne préfère le transformer en revêtements et, plus particulièrement, en peinture. 

Un article récent évoquait le recyclage de la peinture acrylique qui produit une peinture en phase aqueuse. Celui du polystyrène débouche sur une phase solvantée. Plusieurs points restent pourtant communs dans la démarche :

  • la startup à l’origine du projet est féminine. En 2014, deux femmes, chimistes professionnelles fortement conscientes de leur responsabilité environnementale, se sont associées pour fonder Idea-Tec ;
  • le recours à une structure d’accompagnement (Meet up start up Chile);
  • l’évolution rapide de 2 à 5 employés en 4 ans ;
  • la production est commercialisée.

Le polystyrène collecté, propre et non traité, est broyé puis liquéfié. Pour un même processus de fabrication, la destination des peintures varie selon les additifs utilisés (type et quantité) et le pourcentage de polystyrène recyclé (de 15 à 40 %) grâce auquel elles participent à la certification LEED®.

Les peintures sont utilisées pour l’imperméabilisation, la vitrification des surfaces mais le cheval de bataille de la startup est le marquage routier avec des produits spécialement conçus pour grand trafic et applicables tant sur le béton que l’asphalte, manuellement ou par pulvérisation. Leur séchage est rapide. Il faut maintenant gagner des parts de marchés et, pourquoi pas ? – séduire à l’international.

Vidéo de présentation du projet (en espagnol)

 

 

Plus globalement, l’objectif des fondatrices est de développer d’autres technologies de recyclage à forte valeur environnementale en réponse aux besoins détectés chez leurs clients mais aussi de pousser les recherches jusqu’au processus de production industrielle.

 

 

Sources :
- « How To Recycle Expanded Polystyrene (EPS) To Turn it Into Paint », Materials (traduction de José Tomás Franco), 14/03/2019, www.archdaily.com
- https://idea-tec.cl
- « Que faire de ses déchets de frigolite? », www.ecoconso.be
- « Idea-tec Santiago », THIBOL, 10/03/2018, liveandgive.org
Source de la photo utilisée à titre d’illustration : pixabay.com (CC0 Public Domain - Libre pour usage commercial - Pas d'attribution requise). Son utilisation n'engage en rien l'auteur sur un soutien ou un entérinement éventuel du contenu de l'article.
Cet article n'est pas un publireportage. Il est né du souhait d'un e-veilleur de partager une information jugée intéressante et ce, sans engagement.

Suivez notre magazine Flipboard

Rapports de veille